La médaille du
Mérite diocésain




Document complémentaire, mai 2012


* * *
Communautés chrétiennes, unités paroissiales et régions pastorales



Année pastorale 2013-14

* * *
Dernière mise à  jour, le 17 juillet 2014
Qui a inventé les vacances?
le 17 juillet 2014
Au moment de quitter pour les vacances estivales, voici un texte publié récemment dans le feuillet paroissial de la paroisse Saint-Charles Borromée :
  • " Non, ce n'est pas Charlemagne que l'on nomme parfois le premier Ministre de l'éducation de l'histoire !
  • Non, ce n'est pas Michel Chartrand par ses luttes pour défendre les droits des travailleurs !
  • Non, ce n'est pas le Conseil du patronat et encore moins la Bourse de Wall Street !
  • Non, ce n'est pas non plus un certain pape qui, fatigué de rester au Vatican, s'en est allé se reposer à Castel Gandolfo !
L'origine des vacances remonte à beaucoup plus loin dans le temps et j'ai découvert l'inventeur de cette période tant attendue dans un vieux livre de ma bibliothèque : " Ainsi furent achevés le ciel, la terre et tout ce qu'ils contiennent. Dieu, après avoir achevé son œuvre, se reposa le septième jour de tout son travail. Il fit de ce septième jour un jour béni, un jour qui lui est réservé, car il s'y reposa de tout son travail de Créateur. " Gen 2, 1 -3.

Le voilà donc, celui qui dans un éclair de génie a découvert la nécessité du repos : Dieu en personne (devrais-je dire : Dieu en Esprit?).
Si Dieu, créateur du ciel et de la terre, a senti le besoin d'un moment de répit et d'un temps d'arrêt, combien cette pause est-elle nécessaire pour moi aussi.
La Bible ne nous dit pas si le Créateur a profité de cette journée pour aller à la plage, faire du camping ou fréquenter les centres d'achats, mais ce qui est dit clairement, c'est que Dieu se réserva ce septième jour pour lui-même et en fit un jour béni.
Quelle bénédiction vais-je pour ma part donner à mes vacances, dans l'esprit même de leur inventeur ? La réponse m'appartient, car dans le plan même de Dieu, les vacances sont périodes de liberté...

Bernard St-Onge-Railleries


9e édition du Défi Vélo Lanaudière
Le 23 août 2014
La 9e édition, dont les profits sont versés pour la construction d'un pavillon pour les enfants sévèrement handicapés du Camp Papillon, aura lieu le samedi 23 août prochain, sous la présidence d'honneur de France D'Amour et du maire André Hénault. Notre évêque, Mgr Gilles Lussier, participera à nouveau à ce bel événement. Dans un premier temps il sera du nombre des invités qui sillonneront un parcours d'honneur de 7 km, dont le départ s'effectuera à 9h, du Centre communautaire Alain Pagé, de Saint-Charles-Borromée. Notre évêque prévoit aussi s'inscrire à l'une des nombreuses randonnées au programme du Défi Vélo de Lanaudière 2014.

Tout comme lors de sa dernière participation à l'événement, vous êtes tous et toutes invités (es) à "manifester financièrement votre appui" à Mgr Lussier et ainsi participer à votre façon à cette noble cause. Ceux et celles qui souhaitent "commanditer" notre évêque à cet événement du 23 août doivent communiquer sans tarder avec Mme France Lévesque, à l'Évêché de Joliette, 450-753-7596, poste 222.
Pour obtenir tous les détails sur Le Défi Vélo de Lanaudière, on vous invite à consulter leur site internet: www.defivelodelanaudiere.org
ou à communiquer avec Mme Gisèle Grégoire ou M. Jean-Claude Chagnon au 450-755-6611.


Mérite diocésain 2014
Le 11 juillet 2014

On rappelle à toutes nos paroisses et communautés chrétiennes, qu'il est toujours temps de présenter des candidatures en vue du Mérite diocésain 2014.
Le formulaire de présentation de candidature est disponible sur cette page.


Retraite avec le père André Gagnon s.j.
Du 10 au 17 août 2014

Missionnaire dans l'âme et membre de la communauté Saint-Martin, le père André Gagnon s.j., vous propose une retraite qui se déroulera dans le cadre enchanteur de la Villa Saint-Martin, du 10 au 17 août, sous le thème " Traverser mes peurs ".
Pour renseignements et inscription : 514-684-2311 ou contact@villasaintmartin.org


Synode sur la famille
Le 17 juillet 2014

Le Secrétariat général du Synode des évêques a publié le document de travail ("Instrumentum Laboris") pour la IIIe Assemblée générale extraordinaire du Synode des évêques. Le thème est Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation. Le document a été publié le 26 juin dernier lors d'une conférence de presse du Vatican.
Les Éditions de la CECC publieront une édition imprimée de l'Instrumentum Laboris, qui devrait être disponible vers la mi-août. La version imprimée vise à faciliter l'étude personnelle, ainsi que son utilisation par le personnel diocésain et d'autres personnes impliquées dans le ministère pastoral pour les couples mariés et les familles.


Une marche de solidarité
Du 26 juillet au 2 août 2014
Le Service de Pastorale sociale du diocèse vous informe qu'il y aura une marche de solidarité du 26 juillet au 2 août, entre Joliette et Manawan. Le but de la Marche Motedam Mamo (de nation à nation) est de sensibiliser et de mobiliser les gens à la cause des personnes autochtones malades et contraintes de s'exiler en milieu urbain pour recevoir des soins médicaux, en proximité du Centre hospitalier. En soutien à cette cause, dans une perspective d'un dialogue égal à égal, de nation à nation, des dizaines de marcheurs se relaieront pour marcher dans la dignité et la solidarité.

Bien sûr il y aura une recherche de commanditaires pour soutenir les marcheurs. Les fonds seront acheminés au Centre d'Amitié Autochtone de Lanaudière, en vue de venir en aide aux résidents autochtones qui ne sont plus soutenus dans leurs frais médicaux afférents. Mais, l'essentiel, du point de vue de la pastorale sociale, c'est d'interpeller votre respect et votre sollicitude lorsque vous verrez les marcheurs passés le long de la 131, comme l'a si bien fait le Bon Samaritain!


Abbaye de Saint-Benoit-du-Lac
Les 19, 20 et 21 septembre 2014
Les 19-20-21 septembre, se tiendra à l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, une session de spiritualité animée par l'abbé Pierre-René Côté, théologien, oblat bénédictin et prêtre du diocèse de Québec. Le thème de la session est : Dieu est-il injuste quand il laisse son allié souffrir...
Toute personne intéressée à participer, est priée de communiquer avec Louise Fournier, au 418-653-7563
ou par courriel à: louise.fournier888@videotron.ca


Semaine de prière en l'honneur de sainte Anne
Du 21 au 27 juillet 2014
La paroisse de Sainte-Anne, qui comprend les communautés de Saint-Ambroise, Sainte-Marcelline et Sainte-Mélanie, organise une semaine de prière en l'honneur de leur sainte patronne.
Tous les détails sur le document en annexe.


Capsule d'espérance
Le 17 juillet 2014

Nous poursuivons cette semaine et au cours des semaines qui vont suivre durant de la saison estivale, nos capsules d'espérance glanées dans La joie de l'Évangile (Evangelli Gaudium)
  • "L'Église "en sortie" est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l'initiative, qui s'impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent... La communauté évangélisatrice expérimente que le Seigneur a pris l'initiative, il l'a précédée dans l'amour (cf. 1Jn 4, 10), et en raison de cela, elle sait aller de l'avant, elle sait prendre l'initiative sans crainte, aller à la rencontre, chercher ceux qui sont loin et arriver aux croisées des chemins pour inviter les exclus. (No 24)
  • "Ton cœur sait que la vie n'est pas la même sans lui, alors ce que tu as découvert, ce qui t'aide à vivre et te donne une espérance, c'est cela que tu dois communiquer aux autres (No 121)
  • "J'espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d'une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont. Ce n'est pas d'une "simple administration" (Aparecida 2007) dont nous avons besoin. Constituons-nous dans toutes les régions de la terre en un "état permanent de mission". (No 25)
  • "La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu'en ce sens: faire en sorte qu'elles deviennent toutes plus missionnaires que la pastorale ordinaire, en toutes ses instances, soit plus expansive et ouverte, qu'elle mette les agents pastoraux en constante attitude de "sortie" et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. (No 27)
  • "Dans la Parole de Dieu apparaît constamment ce dynamisme de "la sortie" que Dieu veut provoquer chez les croyants. Abraham accepta l'appel à partir vers une terre nouvelle (cf. Gn 12, 1-3). Moïse écouta l'appel de Dieu : "Va, je t'envoie" (Ex 3,10) et fit sortir le peuple vers la terre promise (cf. Ex 3,17). À Jérémie il dit : "Vers tous ceux à qui je t'enverrai, tu iras" (Jr 1, 7). Aujourd'hui, dans cet "allez" de Jésus, sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l'Église, et nous sommes tous appelés à cette nouvelle "sortie" missionnaire. Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel: sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l'Évangile. (No 20)

Rencontre nationale métisse
Le 16 août 2014
On vous invite à participer en grand nombre à cette journée mémorable et surtout historique. En effet, la Nation Métis Contemporaine, en collaboration avec la Municipalité de La Visitation-de-l'Île-Dupas, vous invite à cette rencontre qui aura lieu le l6 août 2014, à l'Île Dupas.

Cette historique rencontre sera une première au Québec et au Canada. Son but est de faire connaitre la culture métisse, d'unir le peuple métis dans des activités à caractère familial. Ce lieu historique servira de pèlerinage pour ceux et celles qui voudront se commémorer cette partie de notre histoire, et surtout le commencement des Riel en Nouvelle-France. Louis Riel est de cette souche, un homme fier et juste qui aimait les siens. Il faut aussi se souvenir de l'endroit où tout a commencé, à L'Île Dupas, près de Berthierville.


Bureaux fermés
Du 21 juillet au 1 août 2014

Veillez prendre note que les bureaux de l'Évêché de Joliette seront fermés du 21 juillet au 1eraoût, en raison des vacances estivales.



23e pèlerinage
Du 7 au 15 août 2014
Du 7 au 15 août 2014 aura lieu la 23e édition du Pèlerinage à pied de Joliette au Cap-de-la-Madeleine. Si vous souhaitez participer à cette marche qui vous permettra de réfléchir, prier et échanger, vous pouvez vous inscrire en communiquant auprès de:
Monique Gagnon, 450-889-2357
ou
Claire Savard, 450-753-7861


Pèlerinage à Medjugorje
Du 20 septembre au 6 octobre 2014
Vous trouverez en annexe, une publicité concernant un pèlerinage à Medjugorje qui aura lieu du 20 septembre au 6 octobre 2014.
Ce pèlerinage sera animé par le père Henri Paradis m.s.a.


Rassemblement diocésain
Le 25 octobre 2014
Le Rassemblement diocésain des jeunes confirmands et confirmés et de leurs parents aura lieu le samedi 25 octobre prochain. En annexe, le plan général de cette journée. Aussi, afin de bien préparer cet événement et d'évaluer le nombre de participants-tes, nous vous invitons à compléter le coupon de participation à la fin du présent document.




«J'ai toujours senti plus ou moins confusément que le vivant était en rapport avec le Vivant. Je n'ai jamais clos notre monde sur lui-même.»

Vadeboncoeur Pierre
Les deux Royaumes
L'Hexagone, Montréal 1978
p. 199

Réflexions des semaines antérieures
2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009


18ième dimanche du temps ordinaire (A)
3 août 2014



Matthieu (Mt 14, 13-21)

Jésus partit en barque pour un endroit désert, à l'écart. Les foules l'apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de pitié envers eux et guérit les infirmes. Le soir venu, les disciples s'approchèrent et lui dirent : « L'endroit est désert et il se fait tard. Renvoie donc la foule : qu'ils aillent dans les villages s'acheter à manger ! »
Mais Jésus leur dit : « Ils n'ont pas besoin de s'en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Alors ils lui disent : « Nous n'avons là que cinq pains et deux poissons. »
Jésus dit : « Apportez-les moi ici. » Puis, ordonnant à la foule de s'asseoir sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule.
Tous mangèrent à leur faim et, des morceaux qui restaient, on ramassa douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.

* * *

La multiplication des pains
18ième dimanche du temps ordinaire (A)
3 août 2014

par Raymond Gravel, ptre


Après le discours en paraboles sur le Royaume, voilà maintenant des gestes concrets qui montrent la puissance du Royaume, dans lequel les disciples doivent s’engager, dès maintenant, pour qu’il puisse se réaliser pleinement. Le premier geste est celui de la multiplication, ou plutôt du partage du pain. C’est un geste tellement important qu’il est raconté 6 fois dans les évangiles. Mais attention! De prendre le récit de Matthieu au pied de la lettre; puisqu’il s’agit d’un événement théologique, il serait malheureux qu’on le prenne pour une anecdote qui se serait déroulée dans la vie du Nazaréen. C’est ce qui faisait dire au français Noël Le Bousse : « Nul doute que Jésus ait eu des pouvoirs miraculeux. Limitée à ce constat, la multiplication des pains resterait une anecdote. Elle devient un événement riche de sens grâce aux lunettes de la tradition évangélique qui l’enrichit de toute l’expérience biblique : Jésus est le prophète qui renouvelle le miracle d’Élisée.

Texte intégral


Parobole de l'esclave jeté à la mer
Un roi naviguait au large lorsque survint une grosse tempête. Un des esclaves qui étaient à bord se mit à pleurer et à gémir de peur, car il ne s’était jamais trouvé sur un bateau auparavant. Il pleurait si fort et il le fit si longtemps que tout le monde sur le bateau commença à être ennuyé. Alors le roi émit l’avis qu’il fallait jeter l’homme en question par-dessus bord. Mais son principal conseiller, qui était un homme sage, lui dit : « Non, laissez-moi m’occuper de cet homme; je pense que je peux le guérir de sa phobie. » Là-dessus, il ordonna à quelques-uns des matelots de lancer l’homme à la mer. À l’instant où il se retrouva dans la mer, le pauvre esclave se mit à crier de peur et à se débattre follement comme un diable dans l’eau bénite! Quelques secondes plus tard, le sage ordonna qu’on le ramène à bord.
Le texte intégral

Parabole du mantra dangereux
Un gourou donnait un cours à de jeunes disciples, lorsque ceux-ci lui demandèrent de leur révéler le mantra sacré grâce auquel les morts sont ramenés à la vie. « Que feriezvous d’une chose aussi dangereuse? Demanda donc le gourou. – Rien. Ça ne servirait qu’à fortifier notre foi », répondirent les disciples. – La connaissance prématurée est chose dangereuse, mes enfants, dit le vieil homme. – Mais quand la connaissance estelle prématurée? S’enquirent-ils. – Quand elle confère un pouvoir à quelqu’un qui ne possède pas encore la sagesse qui doit accompagner son usage. »
Le texte intégral

Parabole: le coeur d'une souris
Selon une vieille légende indienne, une souris était constamment angoissée en raison de sa crainte du chat. Un magicien eut pitié d’elle et la transforma en chat. Mais alors, elle se mit à avoir peur du chien. Le magicien la transforma en chien. À ce moment, elle se mit à avoir peur de la panthère et le magicien la transforma en panthère. Sous cette forme, elle eut grand-peur du chasseur. Dans ces conditions, le magicien abandonna. Il retransforma l’animal en souris et lui dit : « Rien de ce que je fais pour toi ne pourra t’aider, puisque tu as le cœur d’une souris. » (Anthony de Mello)
Le texte intégral

Parabole des anges de la création
Une vieille légende rapporte que durant les jours de la création du monde, quand Dieu s’affairait à tout mettre en place et à trouver de la joie devant son œuvre, quatre anges s’approchèrent alors de lui. Le premier demanda au Seigneur : « Comment vous y prenez-vous pour créer tout cela de rien? » Le deuxième ange, un peu inquiet de l’œuvre, demanda pour sa part : « Pourquoi faites-vous cela? » Le troisième ange, Michel, demanda au Seigneur : « Puis-je vous aider? » Le quatrième ange, plus réaliste, demanda pour sa part : « À quoi cela ça va servir? »
Le texte intégral

Parabole des mooutons
Un berger était en train de faire paître ses moutons, quand un passant lui dit : « C’est un beau troupeau de moutons que vous avez là. Puis-je vous demander quelque chose à leur sujet? – Bien sûr » dit le berger. L’homme demanda : « Quelle distance diriez-vous que vos moutons parcourent chaque jour? – Lesquels, les blancs ou les noirs? – Les blancs. –Bien, les blancs parcourent à peu près quatre milles par jour. – Et les noirs? - Les noirs aussi.
Le texte intégral

Parabole du lion captif
Un lion fut capturé et jeté dans un camp de concentration où, à son grand étonnement, il trouva d'autres lions qui se trouvaient là depuis des années, certains durant toute leur vie, car ils y étaient nés. Il se familiarisa vite avec les activités sociales du camp pour lions. Ils s'étaient divisés en groupes.
Le texte intégral

Parabole des perles pour nourriture
Deux marchands de bijoux arrivèrent dans un caravansérail, au désert, à peu près à la même heure de la nuit. Chacun était parfaitement conscient de la présence de l’autre et, tandis qu’ils délestaient leur chameau, l’un d’eux ne peut résister à la tentation de laisser une grosse perle tomber par terre, comme par accident. Elle roula dans la direction de l’autre, qui, avec une grâce affectée, la ramassa et la retourna à son propriétaire en disant : « C’est une belle perle que avez là, monsieur.
Le texte intégral

Parabole du moine et les perles
Un moine méditait depuis longtemps, assis sur un rocher au bord de la rivière. Un disciple se pencha pour déposer à ses pieds deux énormes perles, gages de vénération et de dévotion à l’égard de ce maître spirituel. Le moine ouvrit les yeux, souleva l’une des perles et la tint avec si peu de soins qu’elle lui tomba des mains et roula par terre jusque dans la rivière. Le disciple, horrifié, plongea derrière la pierre, mais, après avoir plongé encore et encore jusque tard dans la soirée, il n’eut aucune chance de retrouver la fameuse perle précieuse.
Le texte intégral

Parabole du marais
Sur la route qui me conduit au bureau, je croise presque tous les matins, un marais situé au creux d’une vallée. Je l’observe tout au long de l’année. L’hiver, il se couvre de blanc et il se fait discret et tout effacé sous la neige. Il se fait alors oublier durant la saison froide. Au printemps, quand les eaux réapparaissent au milieu des joncs et des arbustes jaunis et qu’elles deviennent tièdes sous le soleil ardent, alors un grand réveil de la vie se fait entendre au crépuscule.
Le texte intégral

Parabole de l'aiglon et de la poule
En raison de diverses circonstances, l’œuf d’un aigle se retrouva dans un coin de la grange où une poule était en train de couver ses œufs. Pensant que c’était un de ses œufs qui avait roulé hors de son nid, la poule ramena l’œuf de l’aigle sous ses ailes. Le moment venu de l’éclosion, l’aiglon vit le jour au milieu des poussins. Or, avec le temps, l’aiglon à peine emplumé se mit inexplicablement à éprouver le désir de voler. Il demanda donc à sa mère poule de lui apprendre l’art de voler pour atteindre les cimes.
Le texte intégral

Parabole des noces royales
On raconte qu’un jour le futur roi d’un grand royaume devait accéder au trône, le temps du deuil étant écoulé depuis la mort de son père, le roi défunt. Mais pour accéder au trône le roi devait être marié. Le futur roi annonça donc un grand concours pour savoir qui serait digne de devenir la nouvelle reine. Il lança une invitation aux jeunes filles les plus belles et les plus favorisées du royaume. Une vieille employée du château avait une jeune fille qui aimait secrètement le prince héritier.
Le texte intégral

Parabole des couleurs en conflit
On raconte qu’un jour les couleurs se sont querellées pour savoir laquelle d’entre elles était la plus merveilleuse, laquelle d’entre elles apportait au monde le plus de bonheur. Le bleu, en premier, s’imposa de force en affirmant qu’il était la couleur du ciel et des eaux, la couleur de la plénitude, de l’immensité. « Je suis, disait-il, la couleur du beau temps, de la joie de vivre. » Le vert lui coupa la parole en arguant que lui était le couleur de la vie, des fruits, des plantes, des arbres.
Le texte intégral

Parabole de l'hydre
L’hydre, cette créature monstrueuse, possédait plusieurs têtes dont l’une était immortelle, selon la mythologie grecque. Tuer l’hydre constituait le deuxième des douze travaux d’Héraclès. L’hydre avait la capacité de régénérer les têtes qu’on lui tranchait et son haleine exhalait un souffle au poison mortel. Le monstre vivait dans des royaumes aquatiques et marécageux. Il avait un corps de dragon et de cinq à neuf têtes dont la principale, faite d’or, était considérée comme immortelle.
Le texte intégral

Parabole de pierre à soupe
Une paysanne vivant sur une modeste ferme eut la surprise de trouver à sa porte un étranger plutôt bien mis qui demandait à manger. « Je regrette, dit-elle, j’ai bien peu à vous offrir, nos réserves sont presque épuisées. » - « Ce n’est pas un problème, dit l’aimable étranger. J’ai dans ma sacoche une pierre à soupe; si vous me laissez la déposer dans un récipient d’eau bouillante, je ferai une soupe délicieuse.
Le texte intégral

Parabole de la boîte d'allumettes
Sur la tablette de la cuisine, une boîte d'allumettes a été déposée depuis longtemps pour répondre aux besoins de la cuisinière. Un jour, il se produisit un drame dans la boîte. Quand la cuisinière a voulu prendre une nouvelle allumette, toutes les autres se sont mises à brasser la boîte. Elles ne voulaient pas perdre une des leurs et elles s'étaient organisées pour mettre le trouble dans la boîte. Mais à agir de la sorte, sans trop y penser, elles se mirent dans un état dangereux.
Le texte intégral

Le sacrifice de Jésus: l'oeuvre de sa vie!
¨Le Fils de l’Homme est venu non pas pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup.¨( Mtt 20,28 ) Voilà la parole qui résume le mieux le sacrifice de Jésus, l’œuvre de sa vie. La rançon signifie non pas le prix mais l’instrument de libération
Le texte intégral

Parabole de la marmite et de la bûche
Au fond charbonneux de l’âtre, une marmite cuisait la bonne soupe du pâtre sur la flamme qui luisait. Une bûche enflammée disait à la soupière : « Rien ne vous sert, ma mie, de faire ainsi la fière! Votre carcasse épaisse et votre double fond vous protègent du feu, des braises, des brandons! Vous me narguez de vos grimaces, vous vous croyez bien coriace! Attendez un instant que j’accroisse mon feu, que j’attise ma braise et que je flambe un peu. Vous aurez d’ici peu en votre fondement un vrai braiser d’enfer qui vous fondra les flancs!
Le texte intégral

Parabole du banc de parc
Il y a au beau milieu du parc Manseau, un banc qui en aurait bien long à raconter car il reçoit les confidences de très nombreux passants. Presque tous les après-midis de la belle saison, nous pouvons voir les deux mêmes vieux copains qui viennent s’y reposer après leur partie de pétanque. L’un s’appelle Édouard et l’autre, Léonard. Les deux amis ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes et on peut les entendre débattre entre eux de toutes sortes de sujets d’actualité. Un jour, on venait d’annoncer la condamnation d’un multirécidiviste à une longue peine d’incarcération. Édouard était content de constater que ce personnage se retrouverait derrière les barreaux pour longtemps. Il disait aussi qu’on devrait mettre une bonne corde dans sa cellule au cas où il aurait l’idée de s’en servir.
Le texte intégral

Documents antérieurs



Mise à  jour le 17 juillet 2014  -   Contacter le webmestre

© 2000-2014   Diocèse de Joliette  -  Conception et design: André Côté
Site Meter  Visiteurs depuis le 13 septembre 2009