Accueil » Le blogue

Le blogue

À L’ÉCOUTE des parents

Il y a quelque temps, Marina Boudreault, agente de pastorale, et l’abbé Paul Léveillé, tous deux du diocèse de Joliette, ont accepté de collaborer à un numéro du bulletin Passages de l’OCQ. Voici l’excellent texte qu’ils ont réalisé.

En tant qu’intervenantes et intervenants pastoraux, nous devons tenir compte des besoins des parents et des enfants qui nous sont confiés. Il est vrai que le mot « parent » pose parfois question, et fait même un peu peur. Les parents qui viennent à notre rencontre portent déjà leurs propres interrogations et attentes quant au cheminement de la formation chrétienne de leur enfant. Nous avons donc à développer des attitudes d’accueil d’écoute et d’ouverture.

Que devons-nous mettre en place pour faciliter les liens avec les parents ?

L’important est d’instaurer une bonne collaboration avec les parents et de travailler avec eux à atteindre un objectif commun. Dans le cadre de cette collaboration, un de ces objectifs est le bien-être de l’enfant. Une bonne de ces objectifs est le bien-être de l’enfant. Une bonne communication de notre part avec les parents permet d’offrir un climat optimal au cheminement de la vie chrétienne de l’enfant. Une relation d’accompagnement et de collaboration, par échanges mutuels, est essentielle afin d’offrir aux parents des informations précises. Cela implique que ces derniers se sentent les bienvenus lorsqu’ils ont des questions à poser, des opinions à donner, des besoins et des attentes à formuler.

Cette relation entre intervenants et parents est nécessaire pour une transmission harmonieuse de la foi à l’enfant. Idéalement, ce temps consacré à un échange individuel avec les parents ne devrait pas se dérouler dans une case horaire stricte. Il ne s’agit pas d’un rendez-vous professionnel minuté… Une certaine spontanéité est de mise afin de créer une relation de confiance entre parents et intervenants. Rappelons-nous : accueil, écoute, ouverture. Information et Idéalement, ce temps consacré à un échange individuel avec les parents ne devrait pas se dérouler dans une case horaire stricte. Il ne s’agit pas d’un rendez-vous professionnel minuté… Une certaine spontanéité est de mise afin de créer une relation de confiance entre parents et intervenants. Rappelons-nous : accueil, écoute, ouverture. Information et communication aussi, le plus régulièrement possible, que ce soit en présence des parents, par téléphone, par courriel communication aussi, le plus régulièrement possible, que ce soit en ou dans une rencontre virtuelle.

Quels charismes ?

Des charismes sont essentiels pour nous dans nos échanges avec les parents. Quels sont-ils, ces charismes ? Prendre le temps d’accueillir chaleureusement les parents, de manifester de l’empathie à leur égard, de conserver un esprit ouvert, d’être à leur écoute, d’éviter les jugements, de reconnaître leur valeur et, bien sûr, de tenir compte de leur réalité. Il est de première importance de valoriser leur rôle de premiers éducateurs de la foi de leur enfant.

Des membres d’une équipe pastorale ont réfléchi
à la posture idéale pour rencontrer les parents.
Des mots comme accueil, écoute et ouverture sont
à mettre à l’agenda.